De la série : « Banc public - Saison 2 - Hiver »
Les personnes qui vivent avec un handicap physique ont des limitations qui les empêchent parfois d'avoir une sexualité épanouie ou d'accéder au plaisir solitaire. Y a-t-il des solutions...[Lire la suite]
Sous-titrage
De la série : « Banc public - Saison 2 - Hiver »
Est-ce possible d'avoir une sexualité épanouie malgré un handicap physique? Culture du selfie Le mot « selfie » fait maintenant partie intégrante de notre...[Lire la suite]
Grâce à des capteurs et des électrodes placés sur son crâne, Marianne se compare à la machine et teste une technologie inédite qui permet de lire dans les pensées. C'est ce que l'on appelle...[Lire la suite]
Sous-titrage
Apprendre à contrôler un ordinateur par la pensée, est-ce possible? Rabii et le stress Le stress nous affecte tous, mais ses causes varient d'une personne à l'autre. Pourquoi et...[Lire la suite]
De la série : « Banc public - Saison 1 - Hiver »
La survie des très grands prématurés a beaucoup augmenté au cours des 15 dernières années. Léo, né à 25 semaines, avait 78 % de chances de s'en sortir. S'il était né à 23...[Lire la suite]
De la série : « Banc public - Saison 1 - Hiver »
Des hommes qui dansent Au Québec, les hommes sont très peu nombreux dans les écoles de danse, surtout dans les classes de ballet classique, un univers qui demeure majoritairement féminin. À l&...[Lire la suite]
Bien que les personnes qui vivent avec un handicap n'aient jamais été autant scolarisées, le marché du travail leur est encore difficilement accessible. Les préjugés à leur endroit sont encore...[Lire la suite]
L'amour après 60 ans Peut-on être amoureux à un âge avancé? Certainement! Et ces amoureux n'ont plus de temps à perdre. Ils veulent profiter de ce que la vie a de meilleur à leur...[Lire la suite]
De la série : « De garde 24/7 - Saison 1 »
Les complications : quand les médecins sortent de leur zone de confort Le Dr Michaël Bensoussan déteste les complications. Elles l'obsèdent, littéralement. Lorsqu'une de ses...[Lire la suite]
Marcher, courir, attraper une balle : des gestes simples, mais qui peuvent être difficiles à accomplir pour les 4 000 enfants québécois atteints de déficit moteur cérébral. Des ...[Lire la suite]

Pages