Cancer des poumons

Dossier de la semaine : Le cancer du poumon est le cancer le plus meurtrier au monde. Cette année, au Canada, environ 24 000 personnes recevront un diagnostic de cancer du poumon et 20 000 en mourront. En plus du grand nombre de personnes touchées, le taux de survie est parmi les plus faibles de tous les cancers. Au Québec, en 2010, le cancer du poumon a tué deux fois plus de femmes que le cancer du sein. En ce moment, on assiste à une épidémie de cas de cancer du poumon et ce sont surtout les générations de fumeurs des années 1960 et 1970 qui viennent grossir les statistiques. Lorsqu'on a officiellement reconnu le lien entre le tabagisme et le cancer du poumon, en 1964, la moitié de la population adulte fumait au Québec. On sait aujourd'hui que le tabac est responsable de 85 % des cas de cancer du poumon. Malgré la difficulté que représente la lutte contre ce cancer et la culpabilité que ressentent les fumeurs qui en sont atteints, des médecins refusent de baisser les bras et sont constamment à la recherche de nouveaux traitements qui pourraient contribuer à la survie des patients. 

La question du public : Nous répondons aux questions du public sur les maladies qui peuvent être directement liées au stress. Nous savons tous que le stress est nécessaire à la survie de l'être humain et qu'il nous a permis dans l'histoire d'échapper à bien des dangers. Dans la société moderne, on vit souvent en état de stress permanent et de nombreuses personnes peuvent développer des problèmes de santé reliés au stress chronique. On parle généralement de problèmes digestifs, mais aussi de maladies cardiaques et de problèmes de santé mentale. Sonia Lupien, directrice du Centre d'études sur le stress humain, nous parle des dangers du stress chronique et des façons de le reconnaître pour le prévenir. 

Bon à savoir : Quelle est la meilleure position pour dormir? 

Le portrait : Nous rencontrons Carl Lacharité, psychologue et chercheur à l'Université de Trois-Rivières et cofondateur de la Maison de la famille de Trois-Rivières, une des toutes premières du genre, créée au début des années 1990. Chaque année, la maison reçoit 600 à 1 000 familles qui y trouvent de l'aide, que ce soit simplement pour l'éducation, l'alimentation des enfants ou des problèmes plus graves comme le drame vécu par les pères qui se voient refuser l'accès à leurs enfants après une séparation. En plus de travailler directement avec les familles, Carl Lacharité poursuit ses propres recherches qui portent plus particulièrement sur le rôle important du père dans le développement des enfants.

Premiers soins : Notre infirmière Bernadette nous parle de la façon de prévenir l'anémie ferriprive, une condition parfois causée par le manque de fer dans l'alimentation et qui touche principalement les femmes.

Le carnet des animateurs : Sites d'injection supervisés

Date de diffusion : 17 mars 2011

2010
Classification
  • Secondaire 2e cycle S2 Secondaire 2e cycle
  • Collégial C Collégial
  • Éducation des adultes A Éducation des adultes