Doit-on maintenir un lien entre les enfants adoptés et leur famille biologique?

Vous n’êtes présentement pas connecté au site CVE. Seuls les utilisateurs abonnés peuvent se connecter pour visionner les vidéos en entier et en haute résolution.

Si vous faites partie du personnel d’un établissement abonné, veuillez communiquer avec le responsable technique de votre établissement pour connaître la procédure de connexion.

Comme utilisateur anonyme vous pouvez visionner uniquement un extrait en basse résolution. Pour ce faire, cliquez sur l’image.

Si vous désirez vous abonner, cliquez ici.
Doit-on maintenir un lien entre les enfants adoptés et leur famille biologique?
Cette vidéo fait partie de la série Kilomètre zéro - Saison 2 - Hiver

Les pour et les contres 

Chaque année, environ 300 enfants nés ici sont adoptés par une famille québécoise. Si certains de ces parents adoptent un enfant naissant, la majorité d'entre eux ont d'abord été une famille d'accueil avant de pouvoir adopter l'enfant qui leur a été confié par la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ). Cette voie vers l'adoption s'appelle la banque mixte. Dans un cas comme dans l'autre, l'adoption vient automatiquement rompre tous les liens entre l'enfant et sa famille d'origine.

Date de diffusion : 22 février 2010

Magazine - 22 min 55 sec

Québec - Télé-Québec, Québec - 2010