Tourisme sexuel : les prédateurs

Vous n’êtes présentement pas connecté au site CVE. Seuls les utilisateurs abonnés peuvent se connecter pour visionner les vidéos en entier et en haute résolution.

Si vous faites partie du personnel d’un établissement abonné, veuillez communiquer avec le responsable technique de votre établissement pour connaître la procédure de connexion.

Comme utilisateur anonyme vous pouvez visionner uniquement un extrait en basse résolution. Pour ce faire, cliquez sur l’image.

Si vous désirez vous abonner, cliquez ici.
Tourisme sexuel : les prédateurs
Cette vidéo fait partie de la série Points chauds - Saison 4 - Hiver

On l'appelle le Frankfurt Friday Fuck Flight. À Francfort, en Allemagne, un avion décolle tous les vendredis pour Bangkok, en Thaïlande. Une bonne partie des passagers seront de retour en Allemagne le dimanche soir. Entre-temps, ils auront occupé leur fin de semaine à… baiser, employons le mot, avec des « masseuses » ou avec des enfants. Légende urbaine que ce Frankfurt Friday Fuck Flight? Le tourisme sexuel, lui, n'est pas une légende. Il est une industrie, le 3e commerce illégal au monde après la drogue et les armes. Dans certains pays d'Asie, il représente jusqu'à 14 % du P.I.B. En Thaïlande, ce sont 800 000 étrangers qui viennent chaque année profiter des « faveurs » des indigènes. Quels sont les impacts du tourisme sexuel? Qui sont ses organisateurs? Quelles armes possédons-nous pour le combattre?

Magazine - 50 min 50 sec

Québec - Télé-Québec - 2006