La grande désillusion

De la série « 180 jours - Saison 2 »

Une situation d'intimidation prend une tournure inattendue 

L'intimidation à l'école, c'est tolérance zéro. Les membres de la direction prennent la situation très au sérieux lorsque 24 élèves s'unissent pour s'en prendre à un de leurs pairs. Mais que faire quand les parents exigent des preuves et remettent en doute la véracité des événements devant leur enfant?

L'enseignant d'éducation physique Olivier Barrette-Laperrière doit faire preuve de persuasion pour inciter certains élèves à bouger. Il attribue le désintérêt pour l'activité physique et la sédentarité de certains élèves à l'omniprésence des réseaux sociaux et des jeux vidéo.

Vingt-quatre élèves se sont réunis après les heures de classe pour intimider un de leurs pairs. Les membres de la direction infligent des suspensions externes et exigent que les élèves reviennent à l'école en compagnie de leurs parents. La rencontre prend toutefois une tournure inattendue; certains parents exigent des preuves quant à la participation de leur enfant à cette histoire d'intimidation.

Alors qu'elle doit parfaire les connaissances de ses élèves en français, Fatma Zohra Echaib, l'enseignante de soutien linguistique en classe d'accueil, joint l'utile à l'agréable en choisissant des textes qui abordent des enjeux de société. Au menu cette semaine : les infections transmissibles sexuellement.

Deux élèves issues des classes d'accueil intègrent le secteur régulier en plein milieu d'année. Un grand pas pour ces adolescentes qui parlent français depuis peu. L'éducatrice spécialisée Julie Roy et l'enseignante d'histoire et de géographie Véronique Ledoux s'unissent pour que cette étape se déroule sans anicroche et que l'intégration se fasse en douceur.

Le directeur adjoint Marc-André Sévigny envoie une étudiante, qui a été impolie envers deux enseignantes, faire un séjour au YMCA dans le cadre du programme Alternative suspension. Une conséquence éducative qui lui permet de réfléchir sur son impulsivité et de reconnaître ses torts.

L'enseignant d'éducation financière Bruno Orsini parle du crédit à la consommation et de la saine gestion de l'argent avec ses élèves de 5e secondaire. Une notion essentielle qui est particulièrement pertinente en milieu défavorisé.

C'est la Semaine des enseignants. Les membres de la direction prennent le temps de souligner le bon travail de leurs enseignants dans un contexte où le métier n'est pas toujours valorisé à sa juste valeur.

Date de diffusion : 19 septembre 2019

2019
Classification
  • Secondaire 1er cycle S1 Secondaire 1er cycle
  • Secondaire 2e cycle S2 Secondaire 2e cycle
  • Collégial C Collégial
  • Éducation des adultes A Éducation des adultes
  • Enseignants E Enseignants