Décisions

De la série « De garde 24/7 - Saison 4 »

Le personnel médical prend constamment des décisions urgentes et cruciales 

Les infirmières et les médecins prennent constamment des décisions dont les conséquences peuvent être extrêmement lourdes. Quand c'est possible, le patient fait partie du processus décisionnel. Une fois bien informé, c'est à lui de choisir les soins qui lui seront prodigués. Mais comment les professionnels gèrent-ils la situation lorsque les patients ne sont pas en mesure de prendre de décision pour eux-mêmes? Que priorisent-ils quand ils n'ont aucune idée de leurs volontés? 

Pour la Dre Sophie Mottard prendre des décisions demeure le point central du travail de médecin. Et si tout n'est jamais noir ou blanc, la chirurgienne orthopédiste oncologue inclut toujours le patient dans la démarche : « Le patient a toujours son mot à dire sur ce qu'on fait. Je propose un plan A, un plan B. » 

De la même manière, l'urgentologue Dre Khattabi expose toujours les options et les conséquences, en laissant ultimement le patient décider pour lui-même. C'est toutefois impossible quand celui-ci est inconscient et qu'il faut décider rapidement du niveau de soins à donner. « Je trouve ça dommage que le cheminement n'ait pas été fait, tant avec le patient qu'avec les proches. » 

Lorsque le Dr David Blanchette opère, c'est pour améliorer la qualité de vie de ses patients. En tant que chirurgien orthopédiste, il travaille souvent avec des sportifs de haut niveau dont la passion est compromise. « Ces gens-là, leur sport, c'est leur vie », précise-t-il. Il les emmène donc à prendre leurs propres décisions de façon éclairée. 

La Dre Ann-Edwige Noël, gynécologue-obstétricienne, a choisi de se spécialiser en grossesses à risque parce qu'elle aime prendre des décisions, peu importe l'urgence de la situation. Dans certains cas, elle doit opter pour la césarienne, brisant le rêve de la mère d'accoucher naturellement. « Un bébé qui va bien, c'est la meilleure des choses. On ne regrette jamais une césarienne. » 

Au triage de l'urgence, l'infirmière clinicienne Vicky Mercille a la lourde tâche de prioriser les patients. « La plus grosse crainte, c'est de passer à côté de quelque chose. Tu n'as pas le droit de te tromper parce qu'en santé, quand tu te trompes, la conséquence peut être grave. » 

Date de diffusion : 7 février 2019

2018
Classification
  • Secondaire 2e cycle S2 Secondaire 2e cycle
  • Collégial C Collégial
  • Éducation des adultes A Éducation des adultes