Retour des fêtes

Vous n’êtes présentement pas connecté au site CVE. Seuls les utilisateurs abonnés peuvent se connecter pour visionner les vidéos en entier et en haute résolution.

Si vous faites partie du personnel d’un établissement abonné, veuillez communiquer avec le responsable technique de votre établissement pour connaître la procédure de connexion.

Comme utilisateur anonyme vous pouvez visionner uniquement un extrait en basse résolution. Pour ce faire, cliquez sur l’image.

Si vous désirez vous abonner, cliquez ici.
Retour des fêtes
Cette vidéo fait partie de la série De garde 24/7 - Saison 4

L'hôpital déborde après le temps des Fêtes 

La maladie ne prend pas congé. Chaque année, le retour des Fêtes est une période critique à l'hôpital. Certains patients ont trop attendu, d'autres souffrent de l'hiver. Tous les départements débordent. Le débit est rapide, le rythme effréné. Le manque de places, dans tous les départements, crée un embouteillage monstre. Le personnel travaille sous pression. Les médecins ont beau redoubler d'ardeur et prioriser les cas les plus pressants, les patients continuent d'affluer à l'urgence. 

Aux soins intensifs, l'élastique est étiré au maximum au retour du congé des Fêtes. Entre les infections respiratoires et les cas d'influenza, le Dr François Marquis doit surtout gérer le manque de places. « Je ne peux pas en mettre deux dans les mêmes draps! » s'exclame l'intensiviste-interniste. 

À l'urgence, véritable porte d'entrée de l'hôpital, la Dre Mona Khattabi fait tout ce qu'elle peut pour gérer le stress, sans altérer la qualité des soins. « On devient plus alertes », explique-t-elle. Une situation qui n'a rien de surprenant pour son collègue, le Dr Éric Gagnon : « C'est définitivement le pire temps de l'année. » 

Les patients en attente d'une chirurgie risquent fort de ne pas être opérés au début janvier. Faute de lits, on priorisera les cas plus urgents qui sont déjà hospitalisés. Une situation encore difficile à accepter pour le Dr Rafik Ghali, chirurgien vasculaire : « Ça dérange qu'on ne soit pas capables de gérer ça mieux dans le système. On sait que ça arrive, année après année. » 

La Dre Karine Chagnon est sans doute l'une des spécialistes les plus sollicitées au retour des Fêtes. La pneumologue voit en effet les cas de virus respiratoires se multiplier au début de l'hiver. « J'essaie de demander à d'autres spécialités de nous aider parce que nous, on est à pleine capacité dans le service. » 

Date de diffusion : 10 janvier 2019

Documentaire - 45 min 55 sec

Québec - Avanti Groupe en collaboration avec Télé-Québec - 2018