Les premières fois

De la série « 180 jours »

Des premières fois teintées par l'absence de cours d'éducation à la sexualité 

Les premières fois font partie intégrante de l'adolescence et des études secondaires. À l'ère des réseaux sociaux et de l'hypersexualisation, l'absence de cours d'éducation à la sexualité a des effets réels sur le terrain. Alors que certains profitent de la Saint-Valentin pour déclarer leur amour avec légèreté, d'autres composent avec des questionnements plus lourds au sujet de leur orientation sexuelle ou de leurs mauvaises fréquentations. Les intervenants demeurent présents et à l'écoute. 

C'est la Saint-Valentin, et certains élèves en profitent pour déclarer leur flamme à l'être aimé. Quelques années après son retrait, les effets de l'absence de cours d'éducation à la sexualité se font sentir… 

Isabelle Ross, la directrice adjointe de secondaire 1, intervient auprès d'un élève qui s'est désorganisé en classe après qu'une altercation a abîmé son nouveau cellulaire. Il est impoli, agressif et ne respecte pas l'autorité. Ce débordement serait causé par des chicanes parentales qui le rendent fragile. 

Karine Laliberté, l'enseignante d'éthique et culture religieuse, demande aux élèves de dénoncer, par écrit, une situation qui les touche plus particulièrement et d'apporter des solutions. Les auteurs des meilleurs textes sont par la suite invités à les lire devant l'ensemble des élèves de secondaire 4. Un jeune homme profite de l'occasion pour faire son coming out. 

Une élève se confie à Caroline Charest, la directrice adjointe de secondaire 3. Elle craint que son ex dévoile des photos d'elle nue sur les réseaux sociaux. Un geste qui pourrait avoir de graves conséquences pour elle. 

Hugo Ladéroute, qui en est à sa deuxième année d'enseignement, rencontre Annie Tétrault, sa directrice de niveau, pour une supervision pédagogique. Une rencontre qui permet aux différentes parties d'échanger sur la pratique et qui conduira Hugo vers une éventuelle permanence. 

Annie Lévesque, l'intervenante du local de retrait, prend quelques minutes pour discuter avec une jeune fille de consentement et de relation saine. Elle souhaite faire réaliser à l'élève qu'il y a différentes façons de démontrer son intérêt à quelqu'un, certaines étant plus appropriées que d'autres. 

L'intervenante prend également le temps de rencontrer une autre élève, très fragile, qui lui a écrit une lettre troublante. Annie Lévesque tente d'amener la jeune fille à prendre conscience qu'elle fréquente des garçons dangereux qui ont une mauvaise influence sur elle.  

C'est la fin de la deuxième étape et Renaldo Maignan, le responsable du basketball féminin, analyse les notes de toutes les élèves du sport-études. Certaines, qui n'ont pas fourni les efforts académiques nécessaires, seront suspendues des matchs à venir. 

La directrice adjointe de secondaire 4 et 5 rencontre un élève qui souhaite changer d'école. Il ne se reconnaît pas dans la vocation sportive de Gérard-Filion. 

C'est soir de match pour les filles du basketball. Malgré leur réussite, l'entraîneur considère qu'elles n'ont pas donné leur maximum en défensive. Il tente de leur faire comprendre qu'il ne faut jamais rien tenir pour acquis. 

Date de diffusion : 1er novembre 2018

2018
Classification
  • Secondaire 1er cycle S1 Secondaire 1er cycle
  • Secondaire 2e cycle S2 Secondaire 2e cycle
  • Éducation des adultes A Éducation des adultes
  • Enseignants E Enseignants