Quand rien ne va plus

Vous n’êtes présentement pas connecté au site CVE. Seuls les utilisateurs abonnés peuvent se connecter pour visionner les vidéos en entier et en haute résolution.

Si vous faites partie du personnel d’un établissement abonné, veuillez communiquer avec le responsable technique de votre établissement pour connaître la procédure de connexion.

Comme utilisateur anonyme vous pouvez visionner uniquement un extrait en basse résolution. Pour ce faire, cliquez sur l’image.

Si vous désirez vous abonner, cliquez ici.
Quand rien ne va plus
Cette vidéo fait partie de la série 180 jours

Problème de santé mentale, élèves perturbateurs, bagarre : rien ne va plus! 

Travailler dans une école secondaire nécessite une bonne tolérance aux imprévus. Chaque jour apporte son lot de surprises. Que faire quand un élève montre des signes de maladie mentale ou qu'une bagarre éclate? Comment intervenir quand des agents perturbateurs influencent négativement la chimie de la classe? Nous ne sommes qu'à la moitié de l'année et, pourtant, certains membres du personnel sont déjà au bout du rouleau. 

Karine Laliberté, l'enseignante d'éthique et culture religieuse, demande à ses élèves s'ils considèrent les Québécois comme étant tolérants. Si oui, jusqu'à quel point? Les réponses sont étonnantes. 

Une enseignante, épuisée de faire de la gestion de classe, sollicite l'aide d'Isabelle Ross, la directrice adjointe de secondaire 1. Les élèves sont impolis, ne respectent ni les consignes ni l'autorité. Une enseignante-ressource est appelée en renfort. 

Annie Tétrault, la directrice adjointe de secondaire 4 et 5, rencontre une élève qui multiplie les périodes d'absence. Elle lui demande de rencontrer Sylvie Normand, l'enseignante de français, afin de cibler des moyens pour retrouver sa motivation à fréquenter l'école et éviter de vivre une situation d'échec. 

Annie Lévesque, l'intervenante du local de retrait, se fait du souci pour un élève qui fait du mutisme volontaire. Soupçonnant un problème de santé mentale, l'école prend la décision de l'envoyer à l'hôpital pour le faire évaluer. 

Une bagarre éclate entre deux filles devant le bureau de la directrice Sylvie Dupuis. Cette dernière réalise, en questionnant l'élève sur les raisons de la chicane, qu'elle a des fréquentations peu recommandables. 

Les élèves de secondaire 5 doivent préparer un procès dans leur cours de français. Un projet exigeant, mais enthousiasmant, qui leur demande de réfléchir et de prendre position. 

Afin de souligner la Semaine de la persévérance, Isabelle Ross, la directrice adjointe de secondaire 1, demande à ses élèves d'inscrire leurs buts sur une feuille. Parallèlement à cela, elle va livrer aux élèves de secondaire 5 la lettre qu'ils se sont écrite quelques années plus tôt. L'exercice permet aux plus jeunes de se projeter dans l'avenir et aux plus vieux de voir le chemin parcouru. 

Date de diffusion : 25 octobre 2018

Documentaire - 45 min 55 sec

Québec - Avanti Ciné Vidéo en collaboration avec Télé-Québec - 2018