Repartir à zéro

De la série « 180 jours »

Trouver sa place dans le chaos organisé de la rentrée 

La rentrée, c'est toute une organisation! Au jour 1, quelque 1 400 élèves doivent trouver leur place à l'école Gérard-Filion. Rassurer les nouveaux, pourvoir un poste toujours vacant, rappeler sans cesse le règlement; la tâche est colossale. Pendant que l'équipe de direction éteint les feux, les enseignants s'emploient déjà à tisser des liens avec leurs étudiants. On contrôle ce que l'on peut, car s'il y a une certitude, c'est que les 179 prochains jours ne seront pas non plus de tout repos… 

La directrice Sylvie Dupuis entame possiblement sa dernière année à la tête de Gérard-Filion. Elle souhaite que la rentrée se déroule sans anicroche, mais surtout elle espère que celui ou celle qui prendra sa relève aura à cœur autant qu'elle le succès des élèves. 

L'enseignant de français Hugo Ladéroute est une recrue de l'enseignement. À 25 ans, il enseigne pour la deuxième année seulement. Il aura à faire face à de nombreux défis, dont celui de se faire respecter des élèves. 

Karine Laliberté, enseignante d'éthique et culture religieuse, prend le temps de bien connaître ses élèves. La création d'un lien fort est essentielle au bon déroulement de ses cours, qui suscitent souvent des discussions animées. 

Pour Alain Blais, enseignant de mathématique, pas question de se fier aux ouï-dire. Il profite de la rentrée pour établir ses règles et spécifier aux élèves que les compteurs sont remis à zéro en ce début d'année. À eux de démontrer quels types d'étudiants ils sont. Une approche stricte, mais qui a fait ses classes! 

Les élèves de Celso Leduc, enseignant en adaptation scolaire, ont tous un trouble de la communication. Ils sont réunis dans une classe particulière afin de faciliter leur apprentissage. Son défi est de redonner confiance à ces jeunes qui ont trop souvent été pointés du doigt à cause de leur différence. 

Caroline Charest est directrice adjointe en secondaire 3, une année où les élèves sont au pic de l'adolescence et où ils testent les limites. Elle gère quotidiennement des entorses aux règlements et des débordements d'émotions. Son travail est d'encadrer les élèves et de leur donner des outils pour qu'ils apprennent à devenir de jeunes adultes responsables. 

Pour Isabelle Ross, la directrice adjointe des secondaires 1, la rentrée est un moment de grande fébrilité. Elle met tout en place pour que ses élèves se sentent bien, dès le premier jour. Cela signifie aussi qu'elle prend au sérieux une situation d'intimidation qui lui est dénoncée quelques jours à peine après le retour à l'école. 

Date de diffusion : 20 septembre 2018

2018
Classification
  • Secondaire 1er cycle S1 Secondaire 1er cycle
  • Secondaire 2e cycle S2 Secondaire 2e cycle
  • Éducation des adultes A Éducation des adultes
  • Enseignants E Enseignants