Les limites de la médecine

Vous n’êtes présentement pas connecté au site CVE. Seuls les utilisateurs abonnés peuvent se connecter pour visionner les vidéos en entier et en haute résolution.

Si vous faites partie du personnel d’un établissement abonné, veuillez communiquer avec le responsable technique de votre établissement pour connaître la procédure de connexion.

Comme utilisateur anonyme vous pouvez visionner uniquement un extrait en basse résolution. Pour ce faire, cliquez sur l’image.

Si vous désirez vous abonner, cliquez ici.
Les limites de la médecine
Cette vidéo fait partie de la série De garde 24/7 - Saison 3

L'aide médicale à mourir : dernière limite de la médecine ou ultime compassion? 

En tant qu'intensiviste et interniste, le Dr François Marquis ramène parfois des gens à la vie, mais constate aussi régulièrement les limites de la guérison. Pour la première fois, il accède à la demande d'aide médicale à mourir d'une patiente dont les souffrances physiques et psychologiques sont devenues insoutenables et dont la mort imminente est inéluctable. Un acte ultime qui démontre que la compassion, elle, n'a pas de limites. 

Comme médecin d'urgence, le champ d'intervention du Dr Éric Gagnon est limité au diagnostic, à la stabilisation et au traitement initial. Le défi pour l'urgentologue, c'est d'aller juste assez loin dans les soins qu'il prodigue et d'accepter qu'il ne prenne pas en charge la suite des traitements. Une situation qui peut devenir extrêmement frustrante quand il sent que ce sont les inégalités sociales, et non les limites de la médecine, qui affecteront la guérison du patient. 

Même si elle ne peut pas toujours sauver la vie des patients, la Dre Sophie Mottard mise sur la chirurgie palliative pour apaiser leur douleur et améliorer leur qualité de vie. La limite de la médecine, c'est de faire face à un patient à qui l'on ne peut rien confirmer; on ne dit jamais qu'il n'y a rien à faire. 

Le Dr Michel Morin, chirurgien général, va toujours aux limites de ses capacités. Il y a pourtant des interventions qu'il ne parvient pas à faire, parce qu'il constate, une fois en salle d'opération, qu'elles nuiraient au patient. Pour lui, ce n'est pas un échec. Ce qui est important, c'est de donner la meilleure qualité de vie possible et de ne pas abandonner les patients. 

Date de diffusion : 28 septembre 2017

Documentaire - 45 min 55 sec

Québec - Avanti Ciné Vidéo en collaboration avec Télé-Québec - 2017