La beauté au quotidien

Vous n’êtes présentement pas connecté au site CVE. Seuls les utilisateurs abonnés peuvent se connecter pour visionner les vidéos en entier et en haute résolution.

Si vous faites partie du personnel d’un établissement abonné, veuillez communiquer avec le responsable technique de votre établissement pour connaître la procédure de connexion.

Comme utilisateur anonyme vous pouvez visionner uniquement un extrait en basse résolution. Pour ce faire, cliquez sur l’image.

Si vous désirez vous abonner, cliquez ici.
La beauté au quotidien
Cette vidéo fait partie de la série De garde 24/7 - Saison 1

Les médecins trouvent aussi de la gratification dans la routine et le quotidien 

Après six mois de pratique comme gynéco-obstétricienne, la Dre Christine Alexander s'habitue aux rouages de l'hôpital et ressent moins de stress. Une certaine routine s'installe, bien que ça ne signifie pas que tout soit désormais facile. Rien n'est parfait : ni la médecine, ni les médecins, qui doivent demeurer alertes et vigilants.

Le Dr Laurent Boisvert a passé sa vie à l'hôpital, assistant notamment à l'essor des scans. Il croit qu'il faut être extrêmement blasé pour ne pas prendre plaisir à être médecin. Il envisage d'ailleurs avec une certaine appréhension le jour où il prendra sa retraite. Car, même s'il voit les mêmes pathologies depuis 30 ans, la façon de les aborder, elle, change constamment.

Pour l'interniste Chantal Vallée, les cas plus routiniers et l'aide qu'elle apporte au patient sont des moteurs aussi puissants que l'urgence et l'adrénaline. Elle se sent d'ailleurs extrêmement privilégiée de pratiquer et d'avoir le sentiment qu'elle change quelque chose dans la vie des gens. « C'est un peu le syndrome de Dieu », décrit-elle.

Le Dr Michaël Bensoussan voit beaucoup de beauté dans le quotidien à l'hôpital. Nul besoin de sauver des vies pour se sentir utile. Il n'a qu'à soulager un symptôme, apaiser une souffrance. Il tire sa satisfaction dans le travail accompli, dans le service rendu, dans le sentiment d'avoir réglé le problème. « Je suis docteur parce que j'adore qu'on me dise merci! »

Date de diffusion : 23 novembre 2015

Documentaire - 22 min 55 sec

Québec - Avanti Ciné Vidéo en collaboration avec Télé-Québec - 2015