Explorateur 1602-1604

De la série « Le rêve de Champlain »

Géographe du roi, Samuel de Champlain doit convaincre la cour de la faisabilité d'établir une Nouvelle-France en Amérique du Nord. Les échecs des précédentes aventures françaises (Cartier, l'île de Sable, la Floride, Tadoussac) ont miné la confiance de certains quant au potentiel de cette « froidure sans or ». Champlain réussit à convaincre son entourage, et une nouvelle expédition s'organise.

Nous nous rendons au vieux bassin de Honfleur, ancienne rampe de lancement de nombreux voyages de Champlain vers la Nouvelle-France. C'est ici que se trouve le Vieux Logis, une magnifique résidence d'époque qui a appartenu à l'explorateur Pierre de Chauvin et où Champlain a séjourné en 1603. Il y prépare son premier départ vers l'Amérique du Nord, sous le commandement de Pont-Gravé. Cette traversée épique initie Champlain à la fureur de l'Atlantique Nord: une tempête d'une violence épouvantable malmène l'équipage pendant dix-sept jours. C'est l'occasion d'en apprendre davantage, en compagnie d'un historien maritime, sur les conditions de vie effroyables à bord des vaisseaux transatlantiques de l'époque.

Au printemps 1603, Samuel de Champlain débarque sain et sauf à Tadoussac. Le même jour, à l'embouchure du Saguenay, c'est par un incroyable hasard du destin que plus d'un millier d'Amérindiens de plusieurs nations se rassemblent. Champlain se présente à eux sans armes : un plan téméraire, voire révolutionnaire pour l'époque. David Hacket-Fischer conclut que cette rencontre fortuite marque le début d'une alliance entre les fondateurs de la Nouvelle-France et trois nations indiennes.

À bord d'un voilier, notre correspondant suit les traces de Champlain, qui explore ensuite la vallée du Saint-Laurent à la recherche d'un passage vers l'Asie. Le géographe du roi cartographie le territoire et n'en croit pas ses yeux : « Plus nous allions de l'avant, plus le pays est beau », écrira-t-il dans son rapport destiné à Henri IV. Il conclut qu'en plus d'être un carrefour majeur du commerce des fourrures, le territoire semble convenir parfaitement à l'établissement d'une colonie. Mais l'année suivante, le commandant de Mons choisit plutôt d'établir la colonie à l'île de Sainte-Croix, en Acadie. Hors, cette île qui devait être une forteresse idéale pour contrer la menace espagnole devient, en hiver, leur propre prison. Une erreur fatale.

Date de diffusion : 8 juin 2015

2015
Classification
  • Secondaire 1er cycle S1 Secondaire 1er cycle
  • Secondaire 2e cycle 3e année S23 Secondaire 2e cycle 3e année
  • Secondaire 2e cycle 4e année S24 Secondaire 2e cycle 4e année
  • Collégial C Collégial
  • Secondaire 2e cycle S2 Secondaire 2e cycle