Retour à Hochelaga (Ka'wahse)

Julie Lepage et David Acco sont tous les deux nés en ville : elle à Montréal, lui à Winnipeg. Ils sont mariés, ont trois enfants et vivent à Laval. La réalité de milliers d'autres Montréalais, sauf qu'ils ont une particularité : ils sont autochtones. Elle est Ojibway, lui est un Cris-Métis. Ils font partie de la première génération des jeunes autochtones qui sont nés et ont grandi en milieu urbain, loin des réserves. 

Au Canada, plus d'un autochtone sur deux vit en milieu urbain. Selon le recensement de 2006, ils sont près de 18 000 à vivre dans la région de Montréal. Mais selon l'anthropologue Carole Lévesque, ils seraient plus près de 30 000, soit plus de 25 % de la population autochtone québécoise; une réalité ignorée des Montréalais. 

Quels sont les défis que doivent relever les jeunes autochtones dans une ville comme Montréal? Comment arrivent-ils à maintenir leur identité? Doivent-ils s'intégrer comme les autres communautés culturelles ou garder leur spécificité? Permettront-ils de développer un nouveau dialogue avec les Québécois et les Canadiens? Pourront-ils transmettre leur culture et leurs valeurs à leurs enfants? Assistons-nous à l'émergence d'un nouveau leadership autochtone?

2013
Classification
  • Secondaire 2e cycle S2 Secondaire 2e cycle
  • Collégial C Collégial
  • Éducation des adultes A Éducation des adultes