Maladie mentale : avoir un proche qui refuse de se faire soigner (Segment)

Vous n’êtes présentement pas connecté au site CVE. Seuls les utilisateurs abonnés peuvent se connecter pour visionner les vidéos en entier et en haute résolution.

Si vous faites partie du personnel d’un établissement abonné, veuillez communiquer avec le responsable technique de votre établissement pour connaître la procédure de connexion.

Comme utilisateur anonyme vous pouvez visionner uniquement un extrait en basse résolution. Pour ce faire, cliquez sur l’image.

Si vous désirez vous abonner, cliquez ici.
Maladie mentale : avoir un proche qui refuse de se faire soigner (Segment)
Cette vidéo fait partie de la série Une pilule, une petite granule - Saison 10 - Hiver

Dossier de la semaine 

En 50 ans, le Québec est vraiment passé d'un extrême à l'autre en termes de traitement de la maladie mentale : d'une société où on internait pratiquement de force les malades psychiatriques dans les asiles à une tout autre ère, à partir des années 1960, où les malades ont été littéralement sortis des hôpitaux. 

C'était le début de ce qu'on appelle la désinstitutionnalisation. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : de 20 000 patients à l'époque, on en compte aujourd'hui moins de 3 000. 

En même temps que ces patients ont été « libérés » des hôpitaux, les législateurs leur ont également donné davantage de droits, afin de protéger cette liberté. Le plus significatif de ces droits est certainement celui de refuser des soins médicaux ou psychiatriques. Ce droit est limité à deux exceptions : lorsqu'une autorité compétente juge que le patient est un danger pour lui-même ou pour les autres, ou que le patient est jugé inapte à décider pour lui-même. 

Si tout le monde s'entend sur l'importance de protéger les droits de ces personnes malades, il n'en demeure pas moins que cette liberté a également un prix. Car malheureusement, les ressources nécessaires au soutien des patients sortis des hôpitaux sont souvent déficientes, avec pour résultat qu'un très grand nombre d'entre eux se retrouvent carrément dans la rue. 

Date de diffusion : 30 janvier 2014

Magazine - 24 min 37 sec

Québec - Téléfictions - 2014