Le corps

Vous n’êtes présentement pas connecté au site CVE. Seuls les utilisateurs abonnés peuvent se connecter pour visionner les vidéos en entier et en haute résolution.

Si vous faites partie du personnel d’un établissement abonné, veuillez communiquer avec le responsable technique de votre établissement pour connaître la procédure de connexion.

Comme utilisateur anonyme vous pouvez visionner uniquement un extrait en basse résolution. Pour ce faire, cliquez sur l’image.

Si vous désirez vous abonner, cliquez ici.
Le corps
Cette vidéo fait partie de la série Ma vie après le sport

Quand le sport laisse des traces sur le corps

Être athlète signifie pousser son corps à bout. Jour après jour, un athlète doit composer avec de multiples fractures, commotions et opérations. Bien souvent, c'est le corps, usé par trop de coups ou de blessures, qui sonne l'alarme et contraint l'athlète à mettre un terme à sa carrière sportive. Une fois celle-ci terminée, comment vit-on le quotidien avec un corps qui a eu mal, et quelles sont les séquelles sur le restant de sa vie? Quand on a un corps usé de 50 ou 60 ans, alors qu'on a à peine 30 ans, le futur n'est peut-être pas aussi reluisant qu'on aurait pu le croire. 

Hugo GirardLes poids lourds qui ont eu raison de l'homme fort 
Hugo Girard a remporté le titre de l'Homme le plus fort du Canada de 1999 à 2004, en plus de devenir le champion du circuit international Supersérie en 2003. Après avoir gagné de multiples championnats à travers le monde, une ultime blessure au tendon d'Achille le contraint à prendre sa retraite en 2008. Il admet que son corps a été usé d'avoir soulevé tant de charges titanesques. Depuis sa retraite, Hugo s'est tourné vers le culturisme, une discipline moins exigeante pour le corps. Qu'a-t-il dû faire comme sacrifice sur le plan physique pour performer dans ses années au sommet? Appréhende-t-il la détérioration de son corps dans les prochaines années? 

Bruno HeppellVivre dans la crainte des séquelles des commotions cérébrales 
Bruno Heppell a mis fin à sa carrière de centre-arrière chez les Alouettes de Montréal en 2005, à la suite d'une blessure à la cuisse gauche. Cette blessure n'est toutefois que la pointe de l'iceberg : outre toutes les autres blessures au corps, l'ex-joueur a aussi subi cinq commotions cérébrales. Pour Bruno, le spectre d'une maladie dégénérative du système nerveux est bien réel. A-t-il peur d'en développer une? Regrette-t-il certaines décisions prises à l'époque, comme celle d'aller sur le terrain même s'il était blessé? 

Mélanie TurgeonUne carrière avortée par un dos meurtri 
La championne du monde Mélanie Turgeon a pris sa retraite du ski alpin en octobre 2005 au terme de deux années de réhabilitation où elle a tenté de guérir d'une grave blessure au dos. Le constat : son corps, trop usé par les années d'entraînement, ne lui permet plus de faire face à la compétition et de poursuivre son rêve. Pour Mélanie, c'est un dur coup qui la fait sombrer dans la dépression. Après une longue traversée du désert, elle se spécialise aujourd'hui dans la préparation mentale des athlètes. Est-elle encore amère face à sa carrière avortée? Trouve-t-elle que le sport de haut niveau est trop exigeant physiquement?

Date de diffusion : 7 janvier 2014

Documentaire - 22 min 55 sec

Québec - Fair-Play en collaboration avec Télé-Québec - 2013