Lettres attachées et détachées (Segment)

Vous n’êtes présentement pas connecté au site CVE. Seuls les utilisateurs abonnés peuvent se connecter pour visionner les vidéos en entier et en haute résolution.

Si vous faites partie du personnel d’un établissement abonné, veuillez communiquer avec le responsable technique de votre établissement pour connaître la procédure de connexion.

Comme utilisateur anonyme vous pouvez visionner uniquement un extrait en basse résolution. Pour ce faire, cliquez sur l’image.

Si vous désirez vous abonner, cliquez ici.
Lettres attachées et détachées (Segment)
Cette vidéo fait partie de la série Le code Chastenay - Saison 7 - Hiver

La majorité des enfants du Québec apprennent d'abord à écrire en lettres détachées, en première année, puis en lettres attachées dès la deuxième année. Or, selon Isabelle Montésinos-Gelet spécialiste de la didactique à l'Université de Montréal, cette technique serait contre-productive. La chercheuse a demandé à 718 enfants répartis dans 54 écoles de la province de faire une série de tests. 

Trois groupes étaient à l'étude : un premier qui a appris uniquement la forme détachée, un deuxième groupe qui n'a appris que la forme attachée et un troisième groupe qui a appris les deux formes d'écriture, d'abord détachée en première année puis attachée en deuxième. 

Résultat : les jeunes de ce dernier groupe ont plus de difficulté que les autres à maîtriser l'orthographe des mots et la syntaxe des phrases. « Ce qu'on souhaite c'est automatiser le geste d'écrire pour que l'enfant n'aie plus à y penser, explique la chercheuse. Or si on change de type d'écriture, on ralentit ce processus. » Elle recommande donc de n'enseigner que la forme cursive aux enfants du primaire. Les conclusions de ces travaux sont présentement à l'étude au Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport du Québec. 

Date de diffusion : 25 février 2014

Magazine - 6 min 48 sec

Québec - Productions Pixcom - 2014