Julie Vézina : l'impact psychologique de la chirurgie bariatrique (Segment)

Vous n’êtes présentement pas connecté au site CVE. Seuls les utilisateurs abonnés peuvent se connecter pour visionner les vidéos en entier et en haute résolution.

Si vous faites partie du personnel d’un établissement abonné, veuillez communiquer avec le responsable technique de votre établissement pour connaître la procédure de connexion.

Comme utilisateur anonyme vous pouvez visionner uniquement un extrait en basse résolution. Pour ce faire, cliquez sur l’image.

Si vous désirez vous abonner, cliquez ici.
Julie Vézina : l'impact psychologique de la chirurgie bariatrique (Segment)
Cette vidéo fait partie de la série Une pilule, une petite granule - Saison 10 - Automne

Histoire de cas 

Quand on parle de chirurgie bariatrique, c'est habituellement pour mettre de l'avant ses spectaculaires résultats. Cette intervention chirurgicale visant à réduire le volume de l'intestin est utilisée pour lutter contre l'obésité morbide, c'est-à-dire lorsqu'un problème de poids menace la santé d'un patient. 

Mais on entend peu parler des effets plus négatifs que les gens peuvent vivre par la suite, tout spécialement sur le plan psychologique. Et étonnamment, ces problèmes touchent surtout les gens pour qui la chirurgie a le mieux réussi, comme ceux qui ont perdu 100 livres ou plus. Deuil, anxiété, dépression : ces ex-obèses ne vivent pas toujours leur perte de poids dans la joie et l'allégresse. Bien au contraire, comme en témoigne Julie Vézina. 

Date de diffusion : 28 novembre 2013

Magazine - 9 min 45 sec

Québec - Téléfiction - 2013