Les protéines animales à faible empreinte écologique

Les protéines animales à faible empreinte écologique
Cette vidéo fait partie de la série Les Verts contre-attaquent - Saison 1

Les Verts se mettent au défi de manger la viande la plus « verte » possible. 

Le défi 
Les Verts se mettent au défi de manger des protéines animales ayant le moins d'impact possible sur l'environnement. Ils se tournent vers les insectes, une source de protéines abondante, et se lancent à la chasse aux grillons. Mario Bonneau, entomologiste à l'Insectarium de Montréal, les renseigne sur les insectes comestibles et la façon de les apprêter. Ils rencontrent par la suite Valérie Bécaert, directrice exécutive du CIRAIG, le Centre interuniversitaire de recherche sur le cycle de vie des produits, procédés et services, qui leur explique pourquoi la viande a une aussi grosse empreinte écologique. 

Zone d'inconfort 
Les Verts se placent en zone d'inconfort de pollution de l'air, dans le trafic et à vélo. Ils retracent les pires sources de polluants et présentent les effets de la pollution de l'air sur les cyclistes et les automobilistes. 

L'Éco-Confesse 
Dans l'Éco-Confesse, Sébastien Diaz s'accuse de prendre des sacs en plastique à l'épicerie. Pour l'aider à retrouver le droit chemin, Frédéric lui offre un sac réutilisable fabriqué avec un pull de seconde main, un objet tendance avec lequel il pourra se pavaner fièrement lors de sa prochaine visite à l'épicerie.

Date de diffusion : 12 février 2013

Magazine - 22 min 55 sec

Québec - Productions Pixcom - 2013