Disparition des abeilles : un nouveau coupable pointé du doigt (Segment)

Ça va mal pour les abeilles. Depuis plus de dix ans, les valeureuses ouvrières meurent en grand nombre, de façon inexpliquée. On a évoqué toutes sortes de causes : parasites, champignons, stress causé par le transport des ruches d'un champ à un autre, sans oublier les monocultures qui nuisent à leur diversité alimentaire.

Mais de plus en plus, ce sont les pesticides qui sont pointés du doigt. Tout particulièrement une nouvelle classe d'insecticides, les néonicotinoïdes, dont on enrobe les semences de maïs, de canola et de soya. Grâce à des mesures dans les ruches et en laboratoire, l'entomologiste Madeleine Chagnon et l'écotoxicologue Monique Boily, de l'UQAM, ont observé l'effet précis des néonicotinoïdes dans le corps des abeilles.

Date de diffusion : 13 novembre 2012

2012
Classification
  • Secondaire 2e cycle S2 Secondaire 2e cycle
  • Collégial C Collégial